Né à Liège en 1957, guitariste autodidacte au départ, il commence par se produire au sein de formations orientées vers le blues et le folk. Il rencontre ensuite Bill Frisell & Steve Houben (avec qui il jouera plus tard) qui lui prodigue des cours d’harmonie au séminaire de jazz de Liège, où il suit également les cours du guitariste Serge Lazarevich, les cours d'arrangements de Michel Herr et ceux de Guy Cabay.

 

Dans les années 80, il joue entre autres avec  Pierre Rapsat, Bj Scott, Pascal Charpentier, Jacques Ivan Duchesne, Christiane  Stefanski. 

 

Guitariste de l'eurovision en 1986, participe à plusieurs émissions pour la RTBF où il joue notamment avec Juliette Greco, Nicoleta, Michel Fugain, Adamo etc. 

 

Il travaille également avec Daniel Willem, le premier violoniste belge à utiliser un violon électrique et rejoint le groupe "Baba Cool", où il tient la guitare aux côtés de Stéphane Martini.

 

Il fonde ensuite le groupe rock "Such a Noise" qui sortira 4 albums entre 1991 et 1996 et tournera régulièrement en Europe (nombreuses premières parties de groupes comme Deep Purple, Peter Gabriel, John Hammond, Luther Alison, Albert Colins, Robben Ford). A l'occasion du 20ème anniversaire de la disparition de Jimi Hendrix, le groupe invitera les guitaristes Uli Jon Roth et Randy Hansen pour quelques concerts.

 

1998, il est guitariste au cirque moderne "Feria Musica" pendant une dizaine d'années (Paris, Berlin, Amsterdam.).

 

Il est Lead guitar dans la version française de "Jésus - Christ Superstar" sous la direction de Pascal Charpentier.

 

Il enregistre à son nom : "Freezing to the bone" (blues en anglais), "Eroticomobile" (chanson française) en compagnie de Thierry Crommen (harmonica), Jack Thysen (guitare basse) et Marc Descamps (batterie).

 

En 2010, avec René Stock et Marcus Weymaere, il enregistre  le CD/DVD "The mind parasites" en trio avec de nouvelles compositions et des reprises de blues, de Bob Dylan, de Jimi Hendrix, suivi en 2011 d'un Live @ the Montmartre.

 

A partir de 2011, il commence à se produire en solo, accompagné de ses guitares et ses processeurs de son.

Il nous transporte dans un univers très personnel fait de poésie et de chansons.


Il a donné de nombreuses master-class et a exercé comme professeur de guitare et animateur de stages d'été aux Jeunesses musicales Wallonie Bruxelles et dans divers foyers culturels.

Il s'est produit en duo avec Steve Houben, avec la virtuose chinoise Liu Fang, Daniel Willem ainsi qu'avec sa sœur Anne Froidebise aux grands orgues ; il a occasionnellement accompagné la chanteuse américaine Lea Gilmore.

Avec  Froidebise Soft Quartet (composé de Manuel Hermia, François Garny et Michel Seba), il enregistre "Soft Music for Broken hearts" (ballades et poèmes en français et en anglais).

 

En 2012, il monte un orchestre le "Froidebise Orchestra" se composant de trois violonistes classique, d’une section de cuivres de jazz, une rythmique rock/funk  et un harmoniciste. L'enregistrement d'un album studio est réalisé en avril 2014 chez Home Records et la sortie de l'album en février 2015.

 

Avril 2013, Paris Tour 2013 avec le Bluesman Karim Albert Kook.

 

Avec le guitariste de jazz Jacques Pirotton, il monte un quartet orienté Jazz-Rock, "Froidebise/Pirotton Quartet" qui verra le jour en janvier 2015.

 

Jean-Pierre Froidebise est apprécié pour ses compositions, ses solos de guitare qu'il pousse au paroxysme mais aussi pour ses textes et son humour parfois décapant.

 

Au cours de l' été 2014, le luthier fou Jérôme Nahon (http://www.jnahonguitars.be/#!creations/c15axréalise son rêve, "le Théorbaster". Un instrument de 13 cordes, prototype électrique qui est un mélange du théorbe et de la célèbre Stratocaster, dont Jean-Pierre explore les possibilités actuellement.

 

 

Quelques photos

La presse

 

 

 

FROIDEBISE – « Eroticomobile » 

Comme l’a écrit Mike Lécuyer dans sa rubrique blues, le groupe belge Froidebise, « tel un Johnny Winter lunaire, pose les bases d'un blues-rock-jazz très personnel, qui en font incontestablement un groupe majeur de la scène blues européenne ».

Le chanteur-guitariste-compositeur, Jean-Pierre Froidebise, n’a rien a envier aux plus grands du genre, et ses complices (basse – batterie – harmonica /saxophone) sont tous des fines gâchettes qui ont écumé les scènes et les genres musicaux avant de se réunir pour le meilleur.

 

Après un premier album en anglais, « Freezin the bone » qui posait déjà les bases de leur blues métissé actuel, ils viennent de sortir un album en français : « Eroticomobile » (CD Blues Gems, en licence chez Wagram à partir de janvier 2002). Un pari risqué mais réussi car les textes de Jean-Pierre révèlent mieux
encore la sensibilité de l’artiste qui se montre tour à tour (aussi bien dans ses propres compos que dans des reprises du meilleur aloi) fragile, acide, révolté …

 

Musicalement, on évolue effectivement tout au long de « Eroticomobile » dans les sphères supérieures. Les rythmiques de Jack Thysen (basse) et Marc Descamps (batterie) alternent à la perfection puissance et délicatesse, Thierry Crommen à l’harmonica (un ex-Fugain !!) fait preuve d’une personnalité et d’une virtuosité
exceptionnelle, tandis que les rythmiques et solos de guitare de Jean-Pierre Froidebise sont des leçons du genre.

 

Inutile de détailler plus avant le contenu de cet album, à vous de le découvrir. Dans le genre, c’est un must !!

 

 

MusicZine

 

eroticomobile

 

ÉCRIT PAR JEAN-CLAUDE MONDO - LUNDI, 31 DÉCEMBRE 2001

Froidebise

Blues/Roots

Blues Gems / Music & Words / Double T

Guitariste belge à la réputation bien établie, Jean-Pierre Froidebise a collaboré avec de nombreux artistes du cru. Et notamment Pierre Rapsat et BJ Scott. Différentes expériences qui lui ont permis de toucher un peu à tout. Il a aussi sévi, voici quelques années, chez Such A Noise. Une formation qui, de son rockin' blues puissant, animait nos festivals de l'été. Froidebise, c'est également le nom de son nouveau groupe. Qui avait déjà sorti un 1er album intitulé "Freezin' to the bone".

 

 

" Eroticomobile " a été composé et chanté exclusivement en français. Il est, suivant son auteur, empreint de chanson, de rock, de jazz et de blues. Les musiciens qui l'entourent sont d'un excellent niveau technique. On y retrouve l'harmoniciste Thierry Crommen, qui a lui aussi travaillé en compagnie de Beverley Jo Scott. Jack Thysen est à la basse et Marc Descamps à la batterie. Jean-Pierre a pratiquement tout écrit lui-même.

 

 

L'ouverture "Un type comme moi" est une très belle complainte jazz/funk enrichie par l'apport des claviers de Philippe Decock et le sax ténor de Pietro Lacirignola. Le funk continue de contaminer "Elle a la rage", mais le tempo vire peu à peu au R&B. Un cri pour la propreté et le nettoyage! A l'instar de ZZ Top, autres adeptes de bolides, la plage titulaire fonce au rouge comme un boogie furieux sur son ferment érotique. Poussé dans le dos, Crommen vire aux aigus pendant que Froidebise chauffe ses cordes métalliques. "Chet Atkins" est un hommage vibrant au célèbre guitariste qui vient de disparaître. Thierry libère des phrases très inspirées par le baron Toots. Je ne vais pas disséquer toutes les plages, car cet album a été réalisé avec beaucoup de passion. J'épinglerai cependant encore le tout bon blues rythmé "Est-ce que j'ai tort". La slide y est gouailleuse et disserte avec l'harmo. Crommen prouve l'étendue de ses possibilités sur le très rapide et quasi instrumental "Deux boulets morts". Enfin, cet opus s'autorise des clins d'œil facilement saisissables. Et en particulier "Le 18 septembre", dont le jeu de guitare est inspiré du maître à Jean-Pierre, un certain Jimi Hendrix, décédé le 18 septembre 1970. "L'Hopital St-Jacques" enfin. Une adaptation du célèbre "St James Infirmary". Bienvenue pour un trip aventureux dans le monde des femmes, du sexe, de l'alcool et de la violence…

 

 

 

 

 

 

FROIDEBISE                                 

 

Né en Afrique

importé en Amérique

exporté vers l'Angleterre

d'où il a envahi l'Europe

et le monde entier

le Blues est passé devant ma porte

il est entré ...

et n'est jamais ressorti

 

C'est un jouet

c'est un outil

c'est un remède

c'est un vice

chacun peut en faire ce qu'il veut

 

On le transforme

il nous transforme

il n'a pas de règle

ni de statut

c'est juste

un truc qui vibre

et qui fait vibrer

 

C'est pas le Blues qui était sur ma route

c'est moi qui étais sur la sienne

 

Le Blues et la guitare électrique sont certainement les deux inventions les plus marquantes de l'histoire musicale de ce siècle.

Le groupe "Froidebise" se propose de revisiter la musique des grands créateurs du style en évitant les standards du genre.

Ainsi de Big Bill Broonzy à John Scofield, en passant par Johnny Winter et Jimi Hendrix, du blues traditionnel au blues moderne, des chansons les plus feutrées aux sons de guitare les plus cinglants, le groupe "Froidebise" délivre une musique chaleureuse où l'improvisation est toujours présente.

Inattendu, imprévisible, déchiré, déchirant, revisitant l'histoire du Blues depuis Armstrong jusqu'à Hendrix, ce groupe est à voir absolument par tous les amateurs de guitare slide et de feeling.

 

Les musiciens :

Jean-Pierre FROIDEBISE (guitare, chant et "slide")

Jean-Pierre est né en 1957. Autodidacte au départ, il étudie ensuite l'harmonie avec Steve Houben et les arrangements avec Michel Herr. Bill Frisell et Serge Lazarevich lui dispensent des cours de guitare.

Il joue entre autre avec Jacques Ivan Duchesne, B.J. Scott, Pierre Rapsat, Pascal Charpentier. Il fonde "Such A Noise" (4 albums et de nombreux concerts en Allemagne, France, Pays-Bas,...). Guitariste de l'Eurovision pour la R.T.B.F., il preste également de nombreuses séances de studio pour divers artistes. Depuis plus d'un an, il est revenu à ses premiers amours, le blues et le rock avec un trio qui porte son nom.

 

Jack THYSEN (basse)

Né en 1952, Jack commence la musique vers 12 ans avec la guitare puis passe à la basse quelques années plus tard. Il joue en R.F.A. dans différents groupes de jazz-rock et de blues.

En Belgique, il accompagne Jacques Ivan Duchesne et Philippe Anciaux (tournées au Canada, Suisse,...).

De retour en R.F.A., il mène deux projets. L'un blues-rock "Shahbrack" et l'autre ethno-jazz "Nikitakis". Il a fait partie d'un premier groupe avec Jean-Pierre Froidebise : "Froidebise et courant d'air" (blues, funk, jazz-rock). Depuis septembre 97, c'est l'aventure du groupe "Froidebise" et du groupe folk-rock McRahl.

 

Marc DESCAMPS (batterie)

Né à Mons en 1957. Il fit ses études à l'académie de musique de Mons, au conservatoire, au C.I.M. (école privée de jazz à Paris) avec Michel Delaporte, suivit une formation avec Aaron Smith (batteur de "The Temptations" pour Motown-Records).

Il a joué avec The Platters, Vector, The Crew, Jan De Bruyn (Rhythm and Blues), Blue Blot, Salvatore Adamo, Johnny Copeland, Jerry Mc Cain, Dunn Packer-Band, Wigbert, One For The Road, Jo Lemaire, Luc Walter Jr, La Piovra, Personnal Blue, Blues Drivers ...

Il joue actuellement avec Froidebise, Blue Way, Blues Brokers...

Il a enregistré des c.d. avec : Chelsy, One For The Road, Sweater.

 

Thierry CROMMEN (harmonica)

Né en France en 1958, Thierry est devenu "pro" en 1987, après avoir mené à bien des études de psychologie à l'Université de Liège.

Il est rapidement devenu un des harmonicistes les plus en vue du pays.

Contrairement à la plupart de ses confrères, il est un des rares capables de jouer aussi bien de l'harmonica chromatique (influences : Stevie Wonder, Toots Thielemans) que diatonique (instrument-roi du Blues).

Il s'est donc forgé, en autodidacte, une technique très complète qui lui permet d'être à l'aise dans des genres de musique très différents. Ces qualités lui ont permis de travailler en studio pour des gens tels que Pierre Rapsat, B.J. Scott, Maljean-Willem, Soulsister, Clouseau, Such A Noise, Johan Verminnen.

Au côté du guitariste Jacques Stotzem, il forme un duo instrumental étonnant. Suite à la sortie de leur c.d. "Different Ways" en février 97, on peut y découvrir une autre de ces facettes : la composition.

Thierry est également très connu en France en tant qu'harmoniciste attitré de Michel Fugain depuis 1988.

Vidéo

Jean-Pierre Froidebise avec Marcel Azzola...

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now